· Chimie

La FGTB Chimie a conclu un accord pour les cadres de Total Olefins Anvers

Les cadres de Total Olefins Anvers ont récemment mené des actions ciblées. En cause : un conflit relatif à leurs heures supplémentaires. Grâce à la solidarité des travailleurs, un accord a pu être trouvé fin novembre.

Chez Total Olefins Anvers, les cadres menaient des actions ciblées depuis le mois de novembre. Une situation qui trouve son origine dans un conflit concernant leurs heures supplémentaires. Grâce à la solidarité entre les travailleurs et les intenses négociations menées par les syndicats, un bon accord a pu être trouvé.

Le problème des heures supplémentaires des cadres concernés s’éternisait sans que la direction n’apporte la moindre solution. Parallèlement, de nombreuses discussions avaient déjà eu lieu concernant le transfert des cadres vers le statut employé. “Cette coïncidence n’a fait qu’accroître le mécontentement”, déclare Ivan Soffers, délégué FGTB Chimie : “Vous devez imaginer que vous devez endosser 12 heures de travail chaque jour, jour après jour. On ne peut pas tenir ce rythme, tout le monde peut en convenir”. Les employés et les ouvriers de Total ont tous bien compris ce mécontentement. 

Actions ciblées

Les cadres ont donc débuté des actions ciblées. La production a suivi son cours mais en  “régime de weekend”. Une occupation minimum où la sécurité a toujours été respectée. La direction a dès lors introduit une procédure de conciliation auprès du SPF Emploi.

Après d’intenses négociations, un accord a été conclu ce 29 novembre. Ce qui signifie, entre autres, que des personnes supplémentaires seront nommées via un projet d’insertion. Ce qui devrait permettre de réduire rapidement le nombre d’heures supplémentaires. L’accord a été accepté à une large majorité.

FGTB Chimie en ordre de marche pour défendre tous les travailleurs

Une issue positive qui a été obtenue grâce au large soutien de l’ensemble du personnel lors des actions. “Et aussi grâce à la contribution des secrétaires régionaux du syndicat qui se sont présentés à plusieurs reprises à la table de négociation” souligne Ivan Soffers.

Cet accord démontre également que la Centrale Générale - FGTB et son fonctionnement sectoriel est parée pour assister tous ses affiliés : ouvriers, employés et cadres. La collaboration plus étroite entre les différents statuts ne peut que renforcer notre syndicat. Nous serons désormais plus efficaces pour défendre l’ensemble des travailleurs.