Vous êtes ici

Actualité

Mardi 25 Juillet 2017, 9:15

Le ministre Bacquelaine sabre encore plus dans nos pensions

Le gouvernement continue de s’en prendre à ta pension. L'âge de départ à la pension a déjà été portée à 67 ans et l'accès à la prépension rendue quasi impossible. Et maintenant, c’est le calcul de ta pension qui est visé. Sur base du texte publié par le ministre des pensions Bacquelaine sur son site, il est clair que le gouvernement entend une nouvelle fois diminer les pensions des travailleurs.

Il s'agit principalement de deux mesures qui frappent de nouveau aux périodes assimilées : 

  • Les travailleurs qui partent en prépension dans le régime général (pas suite à une restructuration, dans le cadre des métiers lourds, ...) toucheront une pension plus faible. Dans le calcul de la pension, leurs années de prépension ne seront plus comptabilisées sur la base de leur dernier salaire, mais bien en tenant compte d'un salaire minimum.
  • Les travailleurs qui cherchent un emploi depuis plus de 1 an subiront aussi cette nouvelle méthode de calcul particulièrement défavorable. Au lieu des les aider à trouver un emploi, le gouvernement choisit de les sanctionner par une double peine.

Cette rupture de contrat pure et simple s’appliquerait aux pensions prenant cours à partir du 1er janvier 2019.

En moyenne, l'impact sera de 152€ par moins pour les hommes et de 133€ par mois pour les femmes. La perte pour les hommes est plus importante en raison du fait que les revenus qui servent de base au calcul de leur pension sont plus élevés. (plus de détails chiffrés dans le communiqué de presse de 23.07). 

Au lieu d'investir dans des pensions dignes pour chacun, le gouvernement choisit une nouvelle fois d'épargner sur vos vieux jours. En sanctionnant les gens et en réduisant encore le niveau de vos pensions au lieu de les aider à trouver un nouvel emploi ou de rester au travail jusque 67 ans.

La Centrale Générale - FGTB continue le combat pour le travail faisable et des pensions dignes pour tous.

Lire le communiqué de presse du front commun

Télécharger le tract