Manifestation pour défendre une Wallonie solidaire

Date
Lieu
Namur

ASBL, secteur non-marchand, services publics… Ces structures et leur personnel sont menacés par le gouvernement wallon. Les services essentiels à la population sont aujourd’hui en danger !

Un tir groupé du gouvernement wallon

Toutes les structures qui échappent au secteur privé et à la logique du profit sont dans la ligne de mire :

  • Le guide des dépenses éligibles des associations actives dans l’insertion socioprofessionnelle (MIRE, CISP, PMTIC, SAACE) vise la diminution de certaines subventions de fonctionnement.
    • Dans le viseur : des milliers d’emplois. A terme, toutes les ASBL risquent d’être concernées.
  • Réforme des APE (aides à la promotion de l’emploi).
    • Dans le viseur : 3.500 emplois toujours menacés et, à l’avenir, une marchandisation des services publics et de l’associatif.
  • Attaques contre les services publics et leurs agent·e·s.
    • Dans le viseur : les institutions provinciales, les CPAS, les transports en commun…

Et puis quoi encore? 

Si on le laisse faire, le gouvernement wallon va détruire de nombreux emplois et services dans l’aide aux personnes, l’insertion socioprofessionnelle, la santé, les transports publics, l’accueil de l’enfance, la culture, les institutions provinciales et CPAS, le sport, la jeunesse…

La stratégie est simple : affaiblir ces secteurs pour mieux justifier leur privatisation.

Ce n’est pas la société que nous voulons!

Les 18 mars, le front commun syndical fixe rendez-vous à Namur pour défendre une Wallonie solidaire !