Négociations sectorielles 2021-2022

Actuellement, les négociations pour de meilleurs salaires et conditions démarrent dans les secteurs.

Les nouvelles conventions collectives de travail (CCT) porteront sur 2021 et 2022. Après avoir établi un cahier de revendications avec l’aide de leur section régionale, les délégués de toutes les sections du pays se réunissent au cours d’un conseil syndical afin de définir ensemble les revendications finales. Dans pratiquement tous les secteurs, on met tout en œuvre pour déposer un cahier de revendications commun avec les autres syndicats. Ce qui permet de renforcer la force syndicale durant les négociations.

Peuvent alors commencer les négociations entre représentants syndicaux et employeurs. Lorsqu'un accord est atteint, le conseil syndical se réunit à nouveau afin que les délégués puissent juger du résultat final. S’ils l’acceptent, il y a un accord et il est transposé en CCT. Dans le cas contraire, il va de soi que si les employeurs ne répondent pas suffisamment à nos revendications légitimes, des actions peuvent avoir lieu.

Procédure

Mais au fait, ces négociations me concernent-elles ? Qu’est-ce qui est décidé et par qui?

Suis-je concerné ?

Oui, car les délégués établissent un cahier de revendications pour chaque secteur, donc également le vôtre. Ils définiront ensemble quelles sont les priorités et les besoins pour votre secteur, tant en termes de salaires qu’en termes de conditions de travail. Les délégués sont les mieux placés pour établir ce cahier de revendications puisqu’ils connaissent à la fois les préoccupations des travailleurs mais aussi la réalité économique de leur secteur.

Les délégués à la manœuvre 

Les délégués établissent donc un cahier de revendications avec l’aide de leur section régionale. Ensuite, des délégués de toutes les sections du pays se réunissent au cours d’un conseil syndical afin de définir ensemble les revendications finales. Dans pratiquement tous les secteurs, on met tout en œuvre pour déposer un cahier de revendications commun avec les autres syndicats. Cela ne fait que renforcer la force syndicale durant les négociations.

Enfin, les négociations avec les employeurs débutent. Du côté syndical, ce sont les secrétaires syndicaux et le secrétaire fédéral qui négocient. Les délégués sont régulièrement tenus au courant de l’état d’avancement. Lorsqu’un accord est atteint, le conseil syndical se réunit à nouveau afin que les délégués puissent juger du résultat final. S’ils l’acceptent, il y a un accord et il est transposé en CCT.

Et s’il n’y a pas d’accord?

Les négociations durent des semaines, parfois des mois. L’objectif étant d’arriver à un bon résultat grâce à la concertation sociale, mais il va de soi que si les employeurs ne répondent pas suffisamment à nos revendications légitimes, des actions peuvent avoir lieu. Les travailleurs viennent alors soutenir les délégués afin de donner plus de force à leurs revendications.

Outil

Projet de protocole d'accord 2021-2022 - Chaux-calcaire

Outil

Protocole d'accord 2021-2022 - Porphyre

Outil

Protocole d'accord 2021-2022 - Gravier et sable

Outil

Protocole d’accord secteur du Bois 2021-2022 (CP 125.01-02-03)

Outil

Projet de protocole d'accord dans les carrières et scieries de marbres

Outil

Les employeurs refusent d’aboutir à un accord sectoriel Les grèves débuteront le 15 novembre 2021

Outil

La concertation au point mort…

Outil

Si même 6 centimes, c’est trop pour eux...

Outil

Cahier de revendications 2021-2022 - Bois