Que faire si vous souhaitez faire grève? Contactez votre syndicat FGTB !

Vous avez conscience qu’une hausse des salaires est indispensable et vous voulez que les choses changent ? Alors faites grève et rejoignez-nous à Bruxelles pour la grande manifestation nationale du 21 septembre pour le faire entendre ! Plus que jamais, nous avons besoin de faire nombre pour démontrer la force des travailleurs. Le contre-pouvoir, c’est vous !

Vous ne savez pas comment vous y prendre pour vous mettre en grève ? Vous avez peur du « qu’en dira-t-on » au sein de votre entreprise ? Pas d’inquiétude, on vous explique tout.
 

quoteAi-je le droit de faire grève ? 

Oui. Le droit de grève est un droit fondamental reconnu par la Charte sociale européenne du conseil de l'Europe qui est en vigueur en Belgique. La grève n'est donc pas un délit. Vous souhaitez participer à la mobilisation du 21 septembre ? Prenez contact avec votre délégué syndical ou votre section régionale.

 quoteAvez-vous droit à une indemnité pour la journée où vous avez fait grève ?

Oui. En tant qu'affilié de la Centrale Générale – FGTB, vous avez droit à une indemnité de grève qui compense en partie votre perte de salaire, à condition que la grève soit reconnue comme telle. Renseignez-vous donc auprès de votre délégué. Celui-ci vous fera remplir une carte de grève qui reprend entre autres vos coordonnées personnelles et de paiement. Vous pouvez également contacter votre section régionale.

quoteAvez-vous le droit de participer à un «piquet» avec des collègues ?

Oui. Selon la jurisprudence de l'Organisation Internationale du Travail, « le seul fait de participer à un piquet de grève et d'inciter fermement, mais pacifiquement, les autres travailleurs à ne pas rejoindre leur poste de travail ne peut être considéré comme une action illégitime » et est indissociable du droit de grève.

quoteVotre employeur peut-il vous sanctionner si vous faites grève? 

Non ! L'exercice légitime du droit de grève ne peut nullement donner lieu à une sanction, puisque les sanctions sont à considérer comme une forme de discrimination antisyndicale.

quoteVotre patron peut-il vous licencier si vous faites grève ?

Non. La grève n'entraîne pas, par elle-même, la rupture du contrat de travail. L'employeur ne peut pas rompre un contrat de travail à la suite de la participation à une grève. Le contrat est en fait temporairement suspendu pendant la durée de la grève.

quoteVotre employeur peut-il recourir à des intérimaires pour remplacer des grévistes ?

Non ! Une entreprise de travail intérimaire ne peut mettre ni maintenir des travailleurs intérimaires au travail chez un utilisateur en cas de grève. Si des intérimaires sont tout de même occupés dans une entreprise en grève, l’intérimaire est présumé lié à l’utilisateur par un contrat de travail à durée indéterminée…

quoteVotre employeur peut-il vous réquisitionner ?

Oui. Dans certains secteurs, il est prévu que le droit de grève ne peut être exercé en manière telle qu’il mette en péril le fonctionnement de l’entreprise et l’approvisionnement de la collectivité en biens et services ; certaines conventions sectorielles prévoient ainsi que, même en cas de grève, un certain nombre de travailleurs doivent exécuter leurs prestations de travail (hôpitaux, boulangeries, laboratoires de fabrication de sérums et vaccins, distribution de carburants,…). Renseignez-vous auprès de votre délégué ou votre section régionale en cas de doute.

Les devoirs du gréviste

  • Vous devez vous abstenir de toute violence tant physique que matérielle (à l'égard des personnes et des biens de l'entreprise), Vous ne devez pas vous laisser provoquer, que ce soit par les représentants de la direction, des non-grévistes ou des tiers, vous devez avoir une attitude responsable, privilégier le dialogue et expliquer les raisons de la grève.
  • En cas de problème lors d'une grève (huissier, descente de police, provocations, violence,…) vous contactez immédiatement votre délégué syndical ou votre permanent Centrale Générale - FGTB.