· Chimie

Les syndicats sont sur la brèche pour le travail faisable dans la chimie

Des études le prouvent : un travailleur sur deux estime qu’il sera impossible d’atteindre l’âge de la pension à un tel rythme de travail. Essenscia, la fédération patronale de la chimie, remet en question le fonds démographie qui vise à rendre le travail plus faisable dans le secteur.

Le travail faisable est une préoccupation majeure dans le secteur de la chimie. Des études le prouvent : bon nombre de travailleurs estiment qu’ils ne pourront pas exécuter leur travail jusqu’à leur pension. Malgré ce constat, Essenscia, la fédération patronale de la chimie, remet en question le Fonds démographie qui permet de soutenir les entreprises qui rendent le travail plus faisable. Inacceptable.

La chimie est confrontée au travail pénible, à n’en point douter. Si une personne sur cinq travaille de nuit, et qu’une personne sur deux estime qu’il sera impossible d’atteindre l’âge de la pension à un tel rythme de travail, il n’est pas surprenant de voir augmenter la démotivation, le burn-out et le stress dans le secteur.
Afin de maintenir le travail réellement faisable dans cette industrie essentielle, le premier fonds démographie de Belgique a vu le jour en 2016, sous l’impulsion des syndicats. L’objectif de ce fonds est de soutenir les entreprises qui s’engagent pour le travail faisable.

Sur les quelque 90.000 travailleurs actifs dans le secteur, 48.000 travaillent dans une entreprise de la chimie qui dispose d'un plan démographique. Souvent avec une attention particulière pour les travailleurs âgés et ceux qui souffrent des conséquences de la pénibilité au travail.

Le Fonds est en danger !

Malgré les bienfaits avérés du fonds démographie, son avenir est menacé par Essenscia, la fédération qui représente les employeurs du secteur de la chimie. La fédération patronale s’interroge sur le financement du fonds. Pour elle, les moyens actuels sont largement supérieurs aux dépenses. Dès lors, elle propose de :

  • Diviser le financement du Fonds par 3 (de 0,15 à 0,05%.)
  • Limiter les perspectives à l’horizon 2022.
  • Limiter le contrôle des syndicats sur le fonctionnement du Fonds
  • Ne pas privilégier la réduction du temps de travail

A l’heure où le gouvernement tente inlassablement de nous faire travailler plus longtemps, il est clair que les propositions des employeurs sont inacceptables pour les syndicats.

Des carrières plus longues, du stress, de la démotivation,... L’amélioration du quotidien des travailleurs est une préoccupation majeure des syndicats. Pour nous, il est essentiel de continuer de soutenir les entreprises qui investissent dans leur personnel. Ce qui passe indubitablement par un renforcement du fonds démographie.

Télécharger le tract "Les travailleurs méritent de meilleures conditions de travail"

Toute l'info sur le Fonds démographie