· Verre

12 jours de grève et la solidarité internationale font plier les employeurs d'Izocam

Après douze jours de grève, les travailleurs de l’usine İzocam, une filiale de Saint-Gobain, ont obtenu la signature d’une convention collective de travail. La solidarité internationale a porté ses fruits dans un pays où les libertés syndicales sont fréquemment mises à mal. 

Il aura fallu douze jours de grève aux travailleurs de l’usine İzocam en Turquie pour que leur employeur accepte de signer une convention collective digne. Ils revendiquaient de meilleures rémunérations et conditions de travail, mais ils faisaient face à un mur. La CCT obtenue par le syndicat turc Kristal İş fait suite à une lutte de longue haleine. Elle assure aux travailleurs un important ensemble d’avantages, dont quatre primes chaque année, des congés payés supplémentaires, des indemnités de déplacement et d’habillement bien plus élevées ainsi qu’une hausse salariale significative.

Autre victoire significative, Kristal-İş a obtenu des montants légaux correspondant au licenciement et au préavis pour les trois travailleurs qui avaient été licenciés abusivement pour avoir mené la campagne de syndicalisation. Ils recevront une indemnité équivalente à 18 mois de salaire.

Solidarité internationale

Les travailleurs ont pu compter sur le soutien des membres du réseau syndical Saint-Gobain partout dans le monde : “Signer cette CCT est une grande avancée pour laquelle Kristal-İş s’est battu avec ferveur,” indique Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint d’IndustriALL. “La solidarité internationale a permis d’accentuer la pression sur la direction et nous félicitons Kristal-İş pour cette victoire. Nous appelons de nos vœux un authentique dialogue permanent entre le syndicat et la direction d’İzocam.”

Pour rappel, l’affilié d’IndustriALL Kristal-İş avait obtenu légalement le statut de syndicat représentatif des travailleurs d’İzocam en mai 2018, à l’issue d’une campagne de syndicalisation et d’une bataille juridique de quatre ans et demi. Les négociations collectives avaient débuté en août 2018.